"Couverture" à moitié foirée

Publié le par Conrad Maiden

Ca m'ennuie un peu de présenter une image qui ne me paraît qu'à moitié réussie ; mais dans le sens où il me satisfait quand même à moitié et que j'ai passé du temps dessus, je vous la mets quand même, commentaires à l'appui (bien entendu).

Bon, déjà le scanner de mes parents est plutôt médiocre et il pâlit vachement les noirs, et comme je n'ai pas spécialement le temps de retravailler les contrastes, il faudra se contenter de ça pour l'instant.

Donc, l'idée, c'était de faire une "pseudo couverture" de l'hypothétique série narrant les aventures de Mina entre Saint-Elme et le monde d'Ant' Souh.

Nous avons donc la petite Mina un brin inquiète, serrant contre elle son ami Trevor, le chat qui parle, alors que derrière elle apparaît un échantillon des différents protagonistes qu'elle sera menée à croiser.

Je voulais dès le départ donner un contraste entre Mina et les autres en la dessinant "à la ligne claire" et en noir et blanc ; j'ai donc utilisé feutre noir, stylo-bille (pour les cheveux) et pinceau (pour la fourrure de Trevor et quelques mèches de Mina), et de ce côté-là, même si quelques détails anatomiques sont encore à revoir (la taille des bras et la main gauche de la fillette), je trouve que ça fonctionne.

Est venu ensuite l'autre partie du dessin : les monstres et autres personnes familières dy monde d'Ant' Souh.

Vous les avez tous vus ici sous forme de croquis (si ce n'est pas le cas, il n'est pas trop tard !), sont donc présents de droite à gauche, en partant du bas (pourquoi faire les choses simplement ?) : M. Giovanni (le directeur du cirque éponyme);  Bogongo (l'esprit potiron gardien du cimetière de Saint-Elme); Noémie et son nounours; Tonio l'enfant refermé (jeune jongleur au cirque Giovanni); Alberto le clown-tonneau, Sidonie la jeune fille en céramique; deux lutins encore anonymes à ce jour (juchés sur le chapeau de Sidonie); tout en haut à droite, le Docteur Uzu (scientifique en bois et accessoirement père de Sidonie), Sonia la trapéziste sans visage et aux jambes d'épingle (mais bon là, on ne les voit pas) ; et enfin, un spectre-oiseau (une espèce de Dieu Vautour de l'Au-Delà) visiblement pas très commode dont je n'ai pas encore trouvé de nom.

Afin de les faire ressortir par rapport à Mina, je me suis dit que je n'avais qu'à les peindre aux Colorex. Mais c'était une idée un peu bancale, pour plusieurs raisons :

- d'abord, je ne manie le colorex que depuis peu et même si ça me plaît beaucoup, je suis (vous pouvez le remarquer aisément) loin de le maîtriser

- ensuite, cette illustration est au format A4 ; or si pour un personnage dessiné au feutre, ce n'est pas un problème, pour faire une douzaine de personnages (nounours et lutins compris) en arrière-plan et en couleurs, la tâche se révèle nettement plus ardue si l'on souhaite arriver à un niveau de détails correct (sachant qu'on "s'initie" à la couleur)

- enfin, le papier lui-même (du Canson Technique à 200g/m²) (oui, oui, vous avez TOUS les détails) n'est pas du tout prévu pour de l'aquarelle (technique à laquelle s'apparente le Colorex) ; en fait, au lieu d'absorber la couleur, le papier la laisse glisser, ce qui rend les différentes couches malaisées à mettre en place.

Ainsi, j'ai le sentiment d'avoir "foiré" pas mal de personnages, à savoir les lutins (trop petits pour arriver à faire de menus détails dessus et ainsi leur donner une consistance), Sonia (à cause du manque de texhnique, son "masque-miroir" n'est pas très bien fini), le Dr Uzu (une éclaboussure sur son oeil droit a fait "éponge" et a gommé toute consistance, sans compter que son corps manque cruellement de relief), Noémie (ses yeux sont trop cernés), Tonio (son visage est un peu plat et le raccord entre son front et ses cheveux ne se fait pas vraiment), et Giovanni (les traits de son visages, que j'ai dû rattraper à la suite d'une malencontreuse goutte d'eau, sont trop cernés).

Sinon, les quatre autres personnages me plaisent bien, en particulier le "Vautour" (même si j'aurais aimé faire un peu plus de volume dans les cheveux de Sidonie, mais bon).

Pour conclure, je ferai sûrement une nouvelle version de cette image, sur plus grand format et sur un papier plus adapté à l'aquarelle, mais cette petite expérimentation m'a somme toute bien fait plaisir !

Publié dans Le Monde d'Ant'Souh

Commenter cet article